• Une saison au Congo d'Aimé Césaire

     

    Aimé Césaire,

    (1913-2008)

     

    - Poète

    - Politicien

    - Anticolonialiste

     

    - Il se fait remarquer pour son concept de la négritude : rejeter l'assimilation culturelle et promouvoir l’Afrique et sa culture, dévalorisées par le racisme issu de l'idéologie colonialiste.

    - Cahier d'un retour au pays natal (1939)

    (manifeste poétique et politique ́≈ art poétique)

     

    Poésie : - Soleil cou coupé (1948)

    - Corps perdu (1949)

     

    - θ La tragédie du roi Christophe (1963)

    - θ Une saison au Congo (1966)

    Mouvement littéraire de la Négritude avec Léopold Sédar Senghor

    Une saison au Congo (1966) (le θ engagé)

    θ

    Pression éco et trahisons politiques qui accompagne la décolonisation.

    La pièce dresse la figure de Patrice Lumumba, Premier ministre du Congo avant d'être assassiné.

    On ne sait pas …

     

    Paroles de Lumumba

    Écriture du roman :

    Pensées exprimés d'un personnage.

    Véritable implication, connaissance de ces dernières → Réalisme.

    Axes de lecture + Élargissement (comment les événements historiques peuvent-il influencer les courants littéraires )

    - Comment par le biais du θ, Césaire parvient-il à s'engager pour la liberté de l'Afrique ?

    Intro : ½ : côté tragique et injuste de la colo ; 2/2 : revanche, indépendance

     

    I. Une scène centrée autour du personnage de Lumumba

    a) Une scène qui sonne comme un enseignement de Lumumba a Mokutu

    L.24 → « connaître », « je te l'apprendrai »

    Lumumba a la science, la compréhension, le savoir.

    Il montre les éléments de Géo Africaines, L'Afr intégré physiquement en lui …

    b) Un rapport de forces déséquilibré

    Dominant – Dominé _ Maître – Valet (cf Jacques Le F ou Médée Kali)

    cf (AGȎN) : Jeu θal / lutte, combat, affrontement (Grec)

     

    II. Une dénonciation violente des blancs (diatribe contre les blancs, dictature)

    a) Abus et mauvais traitements des colons blancs envers les Africains

    (énumération) (25-27 champ lexical) :

    Blancs associés à une imposition par la force de la culture, ce considère comme >. (cf : supl au voyage de Boug (p231))

    prétendue pacification et apport de civilisation (bible : religion ; loi ; tribunaux : justice)

    b) Déportation par les blancs

    implicitement ref au deportation Nazis

    Chien policier : camps de concentration Gargouillement d'un colt : personnification → appétit de la mort ; les blancs moins humains que leurs armes.

     

    III. Un éloge de l'Afrique et une forte empreinte des traditions Africaines

    a) Le chant traditionnel

    Poésie de l'Afrique, → chant de la perte du fils Poème ELEGIAQUE

    revendiquer une poésie de l'Afr, pas réservée aux blancs

    b) Personnification d'une Afrique courageuse

    Lumumba incarnation de l'Afr caractères humains

    L'Afrique : sing → unis ≠ Blancs : plur → dispersés

    « Respire » : vie (blancs : morts ≠ Afr : vivante)

    « La cantatrice chauve de IonescoHernani de Victor Hugo »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :